Situations d’écriture 2004-2005

soumises au primaire

 

Consignes. L’enseignante choisit 5 situations et les imprime sur une page. En classe, on lit les situations une à une. On accorde 5 minutes d’échange après chacune pour permettre aux élèves de bien saisir l’enjeu. Une fois les 5 situations lues et comprises, chaque élève en choisit une et compose son texte.  En maternelle, 1ère et 2e année, l’enseignante choisit elle-même une situation et invite les élèves à

(1) faire un dessin,

(2) composer une phrase verbalement que le prof transcrit,

(3) composer une phrase collective avec les amis de sa classe.

La transcription de la version finale est réalisée à la maison et contresignée (et commentée) par les parents.  

 

Situation 1 -  Dommage par cybercommérage
Chaque fin d'après-midi, sitôt arrivée chez elle, ton amie Julie saute sur son ordinateur. Elle passe le plus clair de son temps à commérer avec des amies. Les échanges portent sur tout et sur n'importe quoi. Les vêtements griffés portés par une telle, la coiffure de telle autre, la mauvaise haleine de celui-ci, les broches et les lunettes de celui-là. Pas grave ? Peut-être plus qu’elle ne pense. Tu te rends compte que Julie passe son temps à dénigrer. Elle et ses copines choisissent leurs proies et s’amusent à détruire leur réputation. C’est devenu un sport. Tu décides de lui en parler. Raconte-nous !

Situation 2 -  Cauchemars persistants

L’autre jour, Jérôme racontait qu’il fait des cauchemars horribles après avoir vu certains films. Sophie avoua que la même chose lui était arrivée après avoir vu une émission de télé. Parfois, durant notre sommeil, on revoit des images vues dans un film d’horreur. Certains élèves croient qu’on devient brave à force de regarder des films violents. En fait, c’est tout le contraire. Plus on en regarde, plus on devient peureux. En réalité, c’est en racontant nos peurs qu’on se libère. Raconte la scène d’un film ou d’une émission qui t’a fait peur.

 

Situation 3 – Esprit sportif 

Chaque fois que ton ami Émile pratique un sport, il veut gagner à tout prix. Lorsqu’un coéquipier fait une erreur, Émile utilise des mots humiliants : « poche, nouille, pourri et nul ». Il croit que ses coéquipiers s’amélioreront à force de les fouetter verbalement. Avec les adversaires, il aime provoquer. « On va vous torcher » déclare-t-il avant de débuter un match. Tu te rends compte que son langage enlève le plaisir de jouer aux élèves qui en ont le plus besoin. En fait, les coéquipiers qui se font humilier jouent encore plus mal et commettent plus d’erreurs. Ton professeur ne sait plus quoi faire. Quels conseils lui donnes-tu ? 

 

Situation 4. Cadeaux guerriers 

Noël approche et tu sais que plusieurs personnes achèteront des cadeaux. Tu sais que plusieurs adultes donneront des jeux vidéo en cadeau à des enfants. Tu sais très bien que plusieurs de ces jeux contiennent de la violence alors que Noël est la Fête de la Paix. On t’invite à la radio pour donner des conseils aux adultes sur la violence donnée en cadeau. Que dis-tu ?    

 

 

Situation 5. Démolition verbale

Certains élèves de ton école se sentent forts en utilisant un vocabulaire diminuant pour s’adresser aux autres. Les élèves les plus timides se laissent faire parce qu’ils ne savent pas quoi répondre. Un jour, dans l’autobus scolaire, tu entends des élèves plus grands menacer un petit. Tu décides de t’en mêler. Que dis-tu ?  

 

Situation 6. Amour paternel

Des élèves de ta classe regardent l’émission de télé « Les Simpson ». Le lendemain, ils rigolent en se racontant les mauvais coups de Bart et les réactions de son père qui regrette de l’avoir mis au monde. Récemment, tu apprends que l’homme qui réalise l’émission interdit à son fils de 12 ans de la regarder. Pourquoi cet homme refuse-t-il à son fils de regarder cette émission? Peux-tu trouver trois bonnes raisons pour qu’un papa agisse ainsi ? Peux-tu donner des conseils aux parents concernant cette émission.

 

Situation 7 –  Défi de la Dizaine

(À utiliser pour préparer les élèves au DÉFI d’avril 2005, voir www.edupax.org )

Au mois d’avril dernier, les parents de l’école Aux-quatre-Vents ont lancé aux élèves un DÉFI, vivre 10 jours sans télé ni jeu vidéo. Plusieurs élèves ont relevé le DÉFI et ont réussi. Aucune émission, aucun film, aucun ordinateur. Ils ont fait plus d’activité physique et de lecture, ils réduit les disputes avec leurs frères et soeurs, ils partiqué plusieurs activités avec leurs parents. Tu écris à ces élèves. Si un DÉFI semblable était lancé dans ton école, combien de jours crois-tu pouvoir réussir ? Quelles seraient tes activités préférées pour remplacer la télé ? Que feras-tu avec les appareils qui sont dans ta chambre ? Convaincras-tu tes parents de participer ? Accepteront-ils ? Cela leur ferait-il du bien ?