Le jeudi 27 avril 2006

Pour diffusion immédiate

 

 

Communiqué

Les élèves des écoles primaires de Saint-Étienne-de-Lauzon :

dix jours sans télé ni jeux vidéo ?

 

Sainte-Étienne-de-Lauzon, 27 avril 2006 – Durant les prochains jours, les téléviseurs et les ordinateurs seront bien muets sur le territoire de Saint-Étienne-de-Lauzon. Tout ce qu’il y a de plus normal à cette période de l’année puisque c’est « le Défi de la dizaine sans écran » !

 

Depuis mardi dernier, et ce jusqu’au 4 mai prochain, les élèves qui fréquentent les écoles primaires Plein-Soleil, de la Clé-du-Boisé et de la Chanterelle ainsi que les CPE de la Chenille au papillon et La Salopette promettent de diminuer le temps qu’ils passent à écouter la télévision et à jouer à des jeux vidéo. Durant les dix journées du « Défi de la dizaine sans écran », ces jeunes comptent bien tenir leur promesse !

 

Avant le lancement de l’événement, afin de bien se préparer à relever le défi, les élèves des trois écoles primaires ont même reçu la visite de M. Jacques Brodeur, conférencier et formateur chez Édupax, un programme de formation et de mobilisation pour contrer la violence et améliorer la qualité de vie en milieu scolaire. Les jeunes ont noté sur une grille personnelle le nombre d’heures qu’ils consacraient à l’écoute d’émissions télévisées et à l’utilisation de jeux vidéo. Ainsi, ils seront en mesure de constater leur progrès au fil des prochains jours.

 

Dix jours d’activité !

Mais quoi faire pour s’amuser alors ? Plusieurs activités sont proposées aux jeunes et aux moins jeunes durant toute la durée du défi. La programmation des activités, dont les très colorées affiches ont été réalisées par trois élèves de 3e année de l’École de la Chanterelle, a été distribuée à toutes les familles de Saint-Étienne-de-Lauzon.

 

« Les objectifs du Défi de la dizaine sans écran sont, d’une part, de prévenir la violence en diminuant l’exposition à la violence télévisuelle et, d’autre part, de permettre aux familles de redécouvrir le plaisir des activités familiales et communautaires. Plusieurs partenaires et commanditaires se sont associés à l’événement. Il est un exemple de lien entre l’école, la famille et la communauté. Espérons que nos jeunes sauront relever le défi ! », affirme Mme Paule Breton, directrice à l’École de la Chanterelle.

 

- 30 -

Source :      Marlène Lebreux, Communications

                  Commission scolaire des Navigateurs          839-0666, 839-0500 #0681

 

P.j. : Programmation des activités

Photo : Voici les jeunes artistes de l’École de la Chanterelle qui ont conçu les affiches de l’événement (de gauche à droite) : Andréa Drolet, Benjamin Nadeau et Janika Bourgeois.